Créer un site internet

{Les critique de Crys'} Violet Evergarden, le film : Un des plus beaux films d'animations

Critique publié le 30 novembre 2021, par Crystalight

 

 

(Attention contient des spoilers)

Ce film apporte le final tant souhaité pour ceux qui aiment la série depuis le tout début. Comme sans doute certains fans, je me suis beaucoup attachée au personnage de Violet et même si l’histoire est triste, chaque épisode est teinté d’une pointe d’espoir. Un espoir régulièrement apporté par notre jolie Poupée de Souvenirs Automatique, par les lettres qu’elle écrit, elle apporte un peu de bonheur et de soulagement.

Régulièrement pendant les épisodes, je sortais les mouchoirs, le film n’a pas changé ce fait, puisque j’ai littéralement versé mes premières larmes dès les 5 premières minutes.

Si l’émotion est aussi présente, c’est en grande partie grâce à la musique. Composée par Evan Call, elle est un élément essentiel du film. Elle exprime à la perfection la personnalité de Violet, discrète et douce. Ces musiques m’imprègnent et me font ressentir tant d’émotion en quelques minutes. Elles complètent magnifiquement bien les images. Il ne faut pas non plus oublier le travail des doubleurs français. Sans le talent de Helena Coppejans (Violet), Maxime Donnay (Gilbert), Grégory Praet (Claudia) et tous les autres, je n’aurais sans doute pas autant été imprégné par l’ambiance du film.

Dès les premières minutes, j’ai remarqué un changement dans les scènes, en effet le mobilier n’est pas le même, j’ai remarqué plusieurs signes de modernité. Puis l’on apprend et l’on fait le lien avec ce que l’on sait. Le spectateur apprend que la jeune femme qui vient de perdre sa grand-mère est la descendante d’une ancienne cliente de Violet. En effet, sa grand-mère Anne était la fille de Clara Magnolia (Cf. épisode 10). Clara avait engagé Violet pour écrire 50 lettres à sa petite fille avant que la maladie ne l’emporte. J’ai réalisé alors douloureusement que l’histoire commence bien après la disparation de Violet. Mais alors, pourquoi commencer ce film comme cela ?

Et bien, je pense que c’était en partie pour faire un parallèle, un rappel, avec ce qui suit ensuite. En effet, après un bond dans le passé, pour nous remettre dans la période de vie de Violet. Nous retrouvons notre douce Poupée aux côtés d’un petit garçon gravement malade : Yuris. Ce dernier souhaite écrire 3 lettres à ses parents et à son petit frère afin qu’elles leur soient remises après son décès. Violet lui fait le serment qu’elles seront bien remises. L’héroïne apparaît une nouvelle fois comme étant un personnage digne, en qui l’on peut avoir confiance, c’est sans doute en partir pour cela que je la trouve si attachante.

J’ai également établi un autre parallèle, l’impact de Violet sur les gens. Bien après sa disparation, sa vie continue à avoir une influence, notamment sur Daisy, qui grâce à elle écrit une lettre pour exprimer ses sentiments.

Le film est centré sur Violet et Gilbert, mais les autres personnages : Claudia, Iris, Diethard et tous les autres jouent un rôle essentiel dans l’histoire. Sans leurs influences et leur aide, Violet et Gilbert ne se seraient pas retrouvés. C’est grâce à eux que Violet s’est reconstruit et a beaucoup appris. Chaque personnage dans le film à son importance, et même si on les voit peu, chacune de leur intervention et apparition est indispensable.  

Le scénario soulève tant de questions auxquelles je n’aurais pas forcément de réponse, qui est la réceptionniste du musée de CH Postal ? Que sont devenus Cattleya, Iris, Claudia et les autres ? Est-ce que Violet aura une vie comblée ? Cela a un avantage de ne pas avoir ces réponses, je peux moi-même imaginer les réponses.

Plusieurs scènes sont volontairement longues, nous avons à de multiples reprises, plusieurs arrêts sur les décors, ce qui nous laisse le temps pour admirer chaque détail d’un superbe dessin. Cela créer du suspense et le questionnement pour le spectateur, cela ralentit considérablement le scénario, mais renforce l’émotion. La scène finale est pour moi le parfait exemple, je l’ai attendu pendant les dernières 50 minutes. Cette attente m’a même fait douter des retrouvailles et du dénouement que je savais pourtant évident. Et pourtant … Les réalisateurs ont tout de même réussi à me faire douter. Ce qui est plutôt rare maintenant, je ne suis plus surprise par un dénouement. Pourtant, grâce à cette lenteur et cette douceur dans les scènes, ce fut réussi.

Le film clôt avec brio l’histoire de Violet et de Gilbert. Un scénario plein de douceurs où l’on prend le temps de regarder chaque détail, où l’on s’aperçoit finalement que chaque personnage est aussi important l’un que l’autre, que chacun avait son rôle à jouer dès le début. Ces personnages vont me manquer. Un des plus beaux films d’animation que j’ai regardé.

Date de dernière mise à jour : vendredi 10 décembre 2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire